Google analytics


12/10/2014

Le four à chaux du chemin de la Lauzina.

 

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

L'édifice en pierre du four à chaux.

Riche en patrimoine local, le four à chaux fait partie des lieux incontournables à visiter. Promeneurs, amoureux d’espaces verts où passionnés d’histoire, le chemin de la Lauzina, proche de l’Abbaye de Villelongue vous mènera vers ces lieux. Le départ est fléché et il suffira une heure de marche environ aller retour, sans difficultés apparentes. Propriété de la famille Marcoul,le site était à l’abandon  depuis des lustres. C’est l’association les Cruzels qui va mettre en valeur cet édifice ! Des hommes et des femmes vont travailler bénévolement afin de « redorer » le blason de ce four ancestral .Lors de sa découverte, il y a fort longtemps, une grande quantité de terre  ainsi qu’une imposante végétation obstruait l’entrée. Engin mécanique et pioches ont mis à jour l’originale construction.four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Pourquoi un four à chaux en ces lieux ? Jean Boulet, mémoire du village fournit cette explication : »Pour obtenir de la chaux, il fallait du calcaire, du bois et de l’eau. Tous les éléments sont réunis. Le calcaire est, par excellence la roche dominante à cet endroit. Son abondance s’explique par l’accumulation durant des milliers d’années, de dépôts marins riches en carbonate de calcium. »

Toujours aussi énigmatiquement ! Pourquoi Villelongue ?

Il est possible que ce four où son ancêtre ait servi à la construction de l’Abbaye Sainte Marie de Villelongue.(1170 )Le ciment à cette époque n’existait pas et le mortier était élaboré à la chaux. Le liant carbonaté était utilisé pour les enduits, badigeons et fresques. La chaux était également manipulée pour la désinfection des locaux (bergeries) et à la fertilisation des terres agricoles !four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Environ une dizaine de fours à chaux étaient judicieusement construits dans les environs de la commune. Celui du chemin de la Lauzina est en bonne conservation. Sa construction a bénéficié des techniques simples mais précises. Une excavation circulaire était pratiquée dans le talus. Un foyer en pierre était aménagé à la base pour permettre la cuisson des lauzes (pierre à chaux) Celle-ci étaient acheminées par paniers, brouettes et tombereaux tirés par des bœufs où des mulets ! La strate régulière indique que les moines bâtisseurs s’appropriaient abondamment de cette roche sédimentaire aux abords du four à chaux! Les pierres étaient ensuite entassées en forme de voûte jusqu’à l’orifice qui se situe à 8,50 mètres  de hauteur environ. Il fallait compter trois jours pour effectuer une montée en température du four qui oscillait  entre 1000 et 1500 degrés ! Le chaufournier  qui conduisait la cuisson était présent au feu pendant toute cette période. On pouvait estimer à un mois de travail entre chaque cuisson avec les différentes étapes ; de l’extraction du calcaire, au concassage et à la cuisson. Venait ensuite le « montage » du four avec superposition des pierres ; des plus grosses à la base du four aux plus petites vers l’orifice ! Quand toutes ces opérations étaient terminées et que le four était refroidi, le "maitre" de chauffe et ses aides  procédaient au défournage !

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice"Il existait une autre technique de chauffe, la mise en place successive d’une couche de pierre et de bois jusqu’à l’orifice. Mais par ce procédé la chaux était de bien bonne qualité mise à part pour le chaulage des terres agricoles ! Indiscutablement, les qualités de la chaux étaient remarquables. Pendant les grandes épidémies comme la peste, la chaux vive à été un bon désinfectant !"

Le four à chaux du chemin de la Lauzina a cessé son activité il y à environ un siècle ( ) situé dans un contexte de verdure étonnant, la visite s’impose. On peut également pénétrer à l’intérieur de l’édifice, admirer les trois voutes de pierre parfaitement conservées et repartir d’un bon pied en foulant ce sol qui fut  jadis, riche en chaux et en calcaire.

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Des visiteurs au pied du four à chaux !

 

20:47 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : four, chaux, abbaye, calcaire, orifice | | |

Les commentaires sont fermés.