Google analytics


26/10/2014

Un mois d'Octobre exceptionnel !

climat,température,lac,oratoire

Le plan d'eau de Saint Félix.

Une arrière saison exceptionnelle pour un mois d’octobre tout aussi exceptionnel avec des températures quasi estivales ! Le lac de Saint Félix se mire sur son plan d’eau ; les feuilles des arbres alentours hésitent à tomber et jonchent le tapis encore vert ! Les tours du château s’alanguissent sous les chauds rayons de soleil au pied de la rosace, et l’oratoire tout proche rythme le temps sous l’œil bienfaisant de Saint Roch !

climat,température,lac,oratoire

Un tapis de feuilles mortes.

climat,température,lac,oratoire

Les tours ancestrales.

climat,température,lac,oratoire

L'oratoire Saint Roch.

17:28 Publié dans nature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : climat, température, lac, oratoire | | |

25/10/2014

Bientôt la fête locale !

 

fête locale,foyer,cassoulet,danses

Mélanie Bac,présidente du comité des fêtes.

Mélanie Bac, la présidente du comité des fêtes informe que la fête locale se déroulera  dimanche 9 Novembre dans la salle des fêtes avec au programme:
_10h30 messe; fête patronale.
_11h30, cérémonie au monument aux morts.
_12 heures, apéritif offert par le comité des fêtes rue du château fort.
_13 heures, repas cassoulet,dansant avec l'orchestre Syracuse.
Inscriptions auprès de Mélanie Bac: 06 20 26 42 84  Colette Costa: 04 68 79 46 24
Tarif adultes: 16€ enfant 7 à 10 ans: 8€ gratuit jusqu'à 7 ans.
Apportez vos couverts.

15:38 Publié dans fête | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fête locale, foyer, cassoulet, danses | | |

20/10/2014

Saxopoliss invité au goûter du Bel Age.

goûter,foyer,saxopoliss,animation

Le Bel Age en fête !

Les nombreux adhérents du Bel Age ont répondu présent pour le  goûter offert par l'association éponyme samedi 18 octobre. Une salle des fêtes décorées dans les règles de l'art avec un clin d’œil au tout nouveau logo de l'association. La présidente Raymonde Faury et les bénévoles se sont surpassés afin d'accueillir plus de soixante quinze convives. goûter,foyer,saxopoliss,animation

Après les mots de bienvenue,place au spectacle. Le groupe Saxopoliss ,quatre jeunes musiciens et chanteurs pétris de talents ont enthousiasmé l'auditoire pendant plus d'une heure ;Sébastien Priégo au saxo soprano,chant et clavier,Aurélien Mérial,saxo alto,Laura Priégo clarinette et chant (standard et années 70 ! ) mention spéciale au local Vincent Pinet au saxo baryton.Le goûter prenait le pas au récital par des gâteaux et autres friandises préparées par la section cuisine des Cruzels.Une bien belle après midi récréative à ajouter  au dynamisme  du Bel Age.

goûter,foyer,saxopoliss,animationLe quatuor Saxopoliss est un groupe issu du conservatoire de musique de Perpignan.Quatre jeunes dont le vent est en poupe  depuis trois ans de par leur professionnalisme et déjà une bonne dizaine d'années de pratique .Un répertoire  fort apprécié dans l'hexagone qui a vu une première consécration à Humengue en Alsace par le premier prix Saxcity ! Egalement un C.D enregistré. Saxopoliss,on n'a pas fini d'en parler !!!

goûter,foyer,saxopoliss,animation

De la belle musique avec Saxopoliss !

goûter,foyer,saxopoliss,animation

Vincent Pinet,au saxo baryton.

19:30 Publié dans Bel Age | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : goûter, foyer, saxopoliss, animation | | |

19/10/2014

Le Cahier des Patrimoines du Cabardès au Canal du Midi,N°2,est paru.

P1060329.JPG

Le Cahier des Patrimoines n° 2.

Le « Cahier des Patrimoines du Cabardès au Canal du Midi », édition 2014,  est paru .

            Son contenu aborde en particulier, centenaire oblige, la guerre de 14 /18 et plusieurs de ses aspects dans nos communes : des apparitions (prémonitoires ?) d'Alzonne en 1913, aux monuments commémoratifs des villages du canton, de la mobilisation à Montolieu ou des prisonniers turcs de Pezens aux soldats de Moussoulens tombés à la guerre...sans oublier les caricatures de Dantoine, dessinateur carcassonnais.

            Sur un tout autre registre, terroir, campagne et élevage y sont à l'honneur : de Ventenac à Aragon, en passant par Raissac Sur Lampy, vous y  découvrirez entre autres l'origine de nombreux lieux-dits.

            Par ailleurs, saviez-vous que Montolieu avait fourni quatre généraux à Napoléon, qu'un maire d'Alzonne, poète occitan,  fut fiché comme dangereux activiste, ou encore qu'un écu eut cours sur le territoire juste avant l'euro ?

            Enfin, le camp d'internement des Républicains Espagnols de Montolieu,  notre  fait dans ce nouveau numéro l'objet d'une remarquable étude sur les solidarités locales, départementales ou extérieures mises en oeuvre durant la brève existence de ce camp...

            Voici, en quelques lignes un aperçu de cette nouvelle livraison de notre Cahier des Patrimoines, ouvert à tous ceux qui souhaitent apporter leur concours, et s'adressant à tous les habitants de notre territoire, et bien sûr au delà, pour mieux comprendre et connaître les richesses locales.

            Le cahier, réalisé en partenariat avec les Editions du Cabardès, est disponible auprès de l'association AVEC, 13 rue des Jardins à Alzonne. Prix : 12 euros. Il est également trouvable à Montolieu (OTSI et Musée), Moussoulens, Aragon, Raissac, Saint-Martin et Pezens. On peut aussi se le procurer par correspondance au prix, port compris, de 14,50 euros.

 

 

12/10/2014

Le four à chaux du chemin de la Lauzina.

 

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

L'édifice en pierre du four à chaux.

Riche en patrimoine local, le four à chaux fait partie des lieux incontournables à visiter. Promeneurs, amoureux d’espaces verts où passionnés d’histoire, le chemin de la Lauzina, proche de l’Abbaye de Villelongue vous mènera vers ces lieux. Le départ est fléché et il suffira une heure de marche environ aller retour, sans difficultés apparentes. Propriété de la famille Marcoul,le site était à l’abandon  depuis des lustres. C’est l’association les Cruzels qui va mettre en valeur cet édifice ! Des hommes et des femmes vont travailler bénévolement afin de « redorer » le blason de ce four ancestral .Lors de sa découverte, il y a fort longtemps, une grande quantité de terre  ainsi qu’une imposante végétation obstruait l’entrée. Engin mécanique et pioches ont mis à jour l’originale construction.four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Pourquoi un four à chaux en ces lieux ? Jean Boulet, mémoire du village fournit cette explication : »Pour obtenir de la chaux, il fallait du calcaire, du bois et de l’eau. Tous les éléments sont réunis. Le calcaire est, par excellence la roche dominante à cet endroit. Son abondance s’explique par l’accumulation durant des milliers d’années, de dépôts marins riches en carbonate de calcium. »

Toujours aussi énigmatiquement ! Pourquoi Villelongue ?

Il est possible que ce four où son ancêtre ait servi à la construction de l’Abbaye Sainte Marie de Villelongue.(1170 )Le ciment à cette époque n’existait pas et le mortier était élaboré à la chaux. Le liant carbonaté était utilisé pour les enduits, badigeons et fresques. La chaux était également manipulée pour la désinfection des locaux (bergeries) et à la fertilisation des terres agricoles !four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Environ une dizaine de fours à chaux étaient judicieusement construits dans les environs de la commune. Celui du chemin de la Lauzina est en bonne conservation. Sa construction a bénéficié des techniques simples mais précises. Une excavation circulaire était pratiquée dans le talus. Un foyer en pierre était aménagé à la base pour permettre la cuisson des lauzes (pierre à chaux) Celle-ci étaient acheminées par paniers, brouettes et tombereaux tirés par des bœufs où des mulets ! La strate régulière indique que les moines bâtisseurs s’appropriaient abondamment de cette roche sédimentaire aux abords du four à chaux! Les pierres étaient ensuite entassées en forme de voûte jusqu’à l’orifice qui se situe à 8,50 mètres  de hauteur environ. Il fallait compter trois jours pour effectuer une montée en température du four qui oscillait  entre 1000 et 1500 degrés ! Le chaufournier  qui conduisait la cuisson était présent au feu pendant toute cette période. On pouvait estimer à un mois de travail entre chaque cuisson avec les différentes étapes ; de l’extraction du calcaire, au concassage et à la cuisson. Venait ensuite le « montage » du four avec superposition des pierres ; des plus grosses à la base du four aux plus petites vers l’orifice ! Quand toutes ces opérations étaient terminées et que le four était refroidi, le "maitre" de chauffe et ses aides  procédaient au défournage !

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice"Il existait une autre technique de chauffe, la mise en place successive d’une couche de pierre et de bois jusqu’à l’orifice. Mais par ce procédé la chaux était de bien bonne qualité mise à part pour le chaulage des terres agricoles ! Indiscutablement, les qualités de la chaux étaient remarquables. Pendant les grandes épidémies comme la peste, la chaux vive à été un bon désinfectant !"

Le four à chaux du chemin de la Lauzina a cessé son activité il y à environ un siècle ( ) situé dans un contexte de verdure étonnant, la visite s’impose. On peut également pénétrer à l’intérieur de l’édifice, admirer les trois voutes de pierre parfaitement conservées et repartir d’un bon pied en foulant ce sol qui fut  jadis, riche en chaux et en calcaire.

four,chaux,abbaye,calcaire,orifice

Des visiteurs au pied du four à chaux !

 

20:47 Publié dans Patrimoine | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : four, chaux, abbaye, calcaire, orifice | | |

08/10/2014

Une programmation culturelle" haute en couleurs" pour Arc en Ciel !

culture,théâtre,artistes,villages

Emmanuelle Lévy et ses Mythologies.

Temps fort pour la saison culturelle,Arc en Ciel issue de l'association AVEC a porté haut et fort une ouverture de programmation éclectique dimanche 6 octobre dans la salle des fêtes. Les acteurs de la programmation culturelle ont mis un point d'honneur supplémentaire quant aux spectacles proposés tout au long de l'année culturelle*C’est en présence de Max Koenig Maire,de Régis Banquet,conseiller général et président de Carcassonne Agglo,d'élus,des responsables d'associations culturelles et socio culturelles,d'invités ,que le président de la commission culture d'Arc en Ciel René Soffiati effectuait un panégyrique des actions menées et à venir du réseau éponyme ! En saluant la participation à « nos côtés » de la Fabrique des Arts,l'horeille du hibou,l'Eau Vive,le Pôle cirque,le comité Laïque,Art Vivant 11.Également le Fep d'Alzonne pour  ses résidences d'Artistes,Montolieu village du livre et des arts graphiques,le réseau des bibliothèques,les écoles du canton et le CIAS, le FEP¨ de Villeséquelande avec son atelier théâtre jeunes. Max Koenig,quant à lui ,mettait l'accent sur la diversification des propositions culturelles et Régis Banquet  félicitait le travail d'AVEC ainsi que la culture apportée en milieu rural en pérennisant

l'extension de celle ci au delà du canton voire du territoire !culture,théâtre,artistes,villages
La compagnie 25 Watts prenait le relais avec le spectacle«  Mythologies » une plongée en profondeur dans les récits antiques grâce à Emmanuelle Lévy qui à permis de réactiver les connaissances en Mythologies, enfin... c'est ce qu'elle avait promis !
Et pour terminer la soirée,l'association AVEC et les bénévoles de l'association culture qu'il faut remercier chaleureusement ,invitaient à partager un apéritif dînatoire en toute convivialité et l'occasion de voir les photos de la journée du 6 juin pour la balade "Jour de pêche" autour du lac de Saint Félix.


* La plaquette culturelle d'Arc en Ciel est disponible dans les Mairies,associations, et au siège de l'Association,13 rue des jardins à Alzonne.

Prochains spectacles le 17 octobre à Montolieu avec Matériau 14 et le 18 octobre à Montréal,Ali au pays des Merveilles.

culture,théâtre,artistes,villages

L'apéritif-dinatoire .

culture,théâtre,artistes,villages

Le discours du président de la commission culture,René Soffiati.

15:04 Publié dans Théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : culture, théâtre, artistes, villages | | |

07/10/2014

"La vision et la matière" pour le 9ème colloque troglodytique.

structures,rupestre,colloque,archéologue

Marie Elise Gardel présente le 9ème colloque.


Le 9ème colloque troglodytique international a trouvé à nouveau ses lettres de noblesse samedi 4 et dimanche 5 octobre dans le foyer municipal.Organisé par l'amicale laîque de Carcassonne et sous la houlette de Marie Élise Gardel et l'association les Cruzels,le colloque international est désormais victime de son succès avec  une innovation cette année par le renouvellement de la vision et la matière de cette rencontre. Manifestation divisée en deux temps:Workshop (atelier ) et colloque.Auparavant l'inauguration s'est déroulée en présence de MaxKoenig, maire de la commune,de Régis Banquet,conseiller général et président de Carcassonne-agglo,de Marie Elise Gardel archéologue et cheville ouvrière du colloque,de Dominique Allios président du colloque et Maître de conférences  en archéologie médiévale à l'université de Rennes,2. Les élus se sont félicités de la longévité des colloques ,gage d'une renommée nationale voire internationale dans le giron local et cantonal . Les travaux du samedi étaient axés sur le Workshop avec les techniques de mesures topographiques de salles souterraines:relevé en 3 D d'un cruzel local et que faire du patrimoine local,comment le valoriser?l'insérer dans le tissu local? Le dimanche,après l'introduction du président Dominique Allios se sont succédés les chercheurs, professeurs,docteurs en histoire,archéologue... avec des interventions très riches concernant entre autres,  l'étude de la population troglodytique au moyen âge en France et  dans le Basilicate, Matèra ,en Italie.

structures,rupestre,colloque,archéologue

Le président du colloque Dominique Allios.

Intervenants:

Anaïs Lamesa doctorante en histoire;Paris4 / Montpellier 3

Francsesca Sogliani professeure à l’université de Basilicate

Dimitris Roubis université de Basilicate

Marie Elise Gardel,archéologue,docteur en histoire médiévale

Antoine Cocual Rennes 2,

Claudia Sciuto, doctorante Umea University,Suède.

Barbara Delamarre docteur en histoire de l'Art

Nominoë Guermeur Rennes 2

Serge Robert, maître de conférence en histoire de l'art.

Partenaires du colloque:

Mairie de Saint Martin le Vieil

Ville de Carcassonne

Carcassonne-Agglo

Conseil général de l'Aude

LAHM (université de Rennes 2 )

CHRiSM (université de Perpignan Via Domitia )